▲ AVERTISSEMENT ▲

Forum +18, H / Y / Y autorisé,
Maître-Esclave, Dystopie,
Guerre de Domination
Médiéval-Post-Apo.

Vous pouvez scroller la barre latérale en utilisant les flèches directionnelles ou la molette de la souris.

Events

Partenaires

Les statistiques

13 humains ♂11 humaines ♀
8 esclaves ♂17 esclaves ♀
6 libres ♂10 libres ♀

Les Rumeurs

Un nouveau roi?

Le Roi aurait disparu! Est-il mort? Les Rebelles ont-ils mis la main dessus? La Reine Hedda chercherait un nouveau prétendant...
Lire plus

Des postes sont libres

Plusieurs commerces veulent engager!
Lire plus

à adopter !

Petites annonces

jj/mm/aaaa — ANNONCE
jj/mm/aaaa — ANNONCE
©️linus pour Epicode
En bref



 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pivoine - Lucine I. Dandelion [En cours]

 :: La Base :: Registre
Lun 14 Jan - 6:26

Lucine I. Dandelion

The honied tongue hath its poison

âge : 25 printemps
sexe : Féminin
orientation sexuelle : Bisexuelle délurée
Aromantique décidée
métier : Apothicaire/Espionne
Niveau de vie : Passe pour une dame du haut panier de la classe moyenne
Signes distinctifs
Bien que caché, son emblême familiale trône de façon non ostentatoire sous forme de collier au milieu de son buste tel un insigne religieux.
Par pure envie frivole, elle se pare de quelques bijoux, mais parmi ses ornements peu éclatants l’on remarque inévitablement les trois boucles d’oreilles de son oreille gauche.
Et lorsque les yeux les plus adroits glissent sur des cicatrices dérobées, parsemés sur son épiderme, elle vous répondra que ce sont des mésaventures et maintenant souvenirs du passé indélibiles.

Santé générale
Si ses prouesses d’agilités et les rudiments du combat acquis pendant ses tendres années peuvent impressionner. Lucine se frotte régulièrement à la rude loi de sa faible physiologie et réalité, d’intenses efforts auront tendance à l’éreinter vivement. Et lorsqu’il s’agit de force brute, la jeune dame ne fait preuve que d'une chétive adversaire.
De plus la nature ayant maudit sa corporalité, rongée par les affections diverses, il n’est pas rare de la voir ingurgiter ses propres concoctions pour atténuer ses maux et autres maladies.


Physique
Droite dans ses bottes comme dans les formes. C’est souvent l’échine appuyée à un mur qu’on la retrouve à vous sonder furtivement d’un regard qui échappe à vos iris. Un air plongé dans de faux onirismes, souvent figé dans un univers incertain.

Imposante par sa taille nettement supérieure que les autres de sa gent, sa présence sévère comme glaçante aura souvent raison des moins téméraires. Cependant, Lucine ne vous déniera jamais un sourire lors des accointances, une expressivité rayonnante qu’elle peine à dissimuler pendant les échanges, des lèvres dont ne quitte jamais ce léger rictus. Le visage illuminé par des yeux virant d’une couleur noisette, il semble difficile de se soustraire au regard perçant de la demoiselle une qu’elle vous porte.

Au-dessus semble comme une couronne, se présenter une immense chevelure bien arrangée, cachant quasiment ses oreilles, d’un brun tirant légèrement sur le roux, qu’elle laisse choir au bas de son dos. Le signe d’un caractère certain, des cheveux dont elle n'accepterait d'être coupée pour rien au monde. Bien que d’une propreté rigoureuse, quelques nœuds rebelles peuvent inévitablement s’y faire ressentir si l’on y passe les doigts.
Un minois dessiné par une innocence dans les traits, une jeunesse assumée. Lucine comme de chaleureuses épines.

Des courbes légères aux hanches gracieuses, l’on a gravé dans son éducation une félinité dans ses mimiques, toujours amples pour garder votre attention, assez éthérés pour bercer vos démons. L’allure fine prête à disparaitre comme un ectoplasme se mariant aux silhouettes des réalités.
Reste la mansuétude qui suinte de son toucher, la quiétude ses bras, quand ses doigts viennent examiner votre épiderme pour résoudre vos afflictions. Car si une silencieuse violence rôde dans ses nerfs, elle sait réclamer l’accalmie dans les gestes.
Elle ne joue pas de ses charmes et rares sont les mains qui se délectent de sa peau immaculée. Sobre dans sa tenue vestimentaire, aucun apparat tape-à-l’œil, la discrétion comme seule vanité, certains diront qu’elle porte merveilleusement bien ce noir si commun, elle rétorquera d’un ton désintéressé en changeant de sujet.




Caractère
Telles les faces d’une même pièce qui tourbillonne sans cesse, car de joie ou de peine les larmes restent au même gout salé. Et derrière chaque mensonge qu’elle vocifère, une part de vérité y rampe.

Lucine aux pétales chancelants aux teintes fanées, car elle sait que sa venue sur terre sera un jour écourtée. Comme spectatrice de son propre requiem, elle contemple, sans trop se mouvoir, le temps s’écouler. C’est une bonne fille à n’en pas douter, pour la cour elle est ce spectre fantoche qui ne fait que s’exécuter.

Sérieuse en tout point, Lucine laisse transparaitre cette image d’apothicaire attachée à son travail, car au fil des années les plantes et végétaux lui ont collé à la peau, respectée pour sa grande connaissance des différents remèdes et autres produits médicinaux.  Le sourire en coin de bouche lorsqu’il s’agit d’échanger à propos de son travail, comme une échappatoire au dessein que lui réserve le royaume.

Derrière chaque note suave, l’amertume des simulacres. Aucune passion, aucune haine dans les illusions qu’elle propage. Elle récolte, divulgue à la hiérarchie, les informations récupérées. Son désintérêt en fait sa force. Une morale douteuse quant aux moyens, mais ils justifient la fin, prête à tout comme le bon toutou de l’autorité, mordre ou empoisonner, peu importe, il n’y ni pardon ni plaisir à tout soutirer.

Il va sans dire que faire choir la demoiselle relève d’un acte héroïque, un sang-froid incroyable semble animer sa carcasse, résolue à accomplir la moindre des missions. Lucine se repose sur sa confiance totale en ses capacités acquises et parfaites au fil des années . Bien que son sens de la fourberie et des manigances soient élevés, l’honneur a toujours tenu une idée centrale dans l’éducation. Jugeant elle-même sa place comme un échec, elle s’obstinera à en y laisser la vie s’il le faut. Lui faire porter un genou au sol est un supplice, ni la foi, ni sainteté ne lui est plus sacré que la royauté qui occupe le trône.

Lucine ne se questionne que peu, elle avance dans cette réconfortante obscurité qui lui évite de voir la forme de ses actions. Une hantise profonde dans les tripes, une gamine que n’a jamais sur gagnée sa liberté, guidée par les ordres des supérieurs, elle connait la peur des responsabilités. Préférant naviguer sur un flot qu’elle ne sait contrôler. Un bandeau sur les yeux, un collier pour la tirer. Il est fort agréable pour elle de ne pas porter le poids des culpabilités.

Si elle est un coeur pour toujours scellé, la méprendre pour un pantin apathique serait se tromper.
Il y a une vraie gaieté honnête dans sa sociabilité, Lucine apprécie son environnement en dépit de tout. Prête à aider son prochain sans sourcilier, elle soigne distinctement hybride ou humain dans son établissement. Elle entretient ses relations, attentionnée lorsqu’il s’agit des plus proches. Des rares moments où elle ne semble pas le reflet qu’on voulait d’elle.

Mais il y a fort longtemps que Lucine a renoncé à prendre soin de sa santé, déjà dévastée par les multiples problèmes. Elle trouve réconfort dans ses potions alambiquées aux saveurs atroces, les effluves aux effets obscurs qui traversent ses narines.
Finissant par s’enivrer dans les méandres de la luxure, les mains et jambes d’inconnus qui se croisent à son corps comme point d’orgue comme pour éviter la rupture de son propre être.

Quand vient la question des hybrides, elle préfère écourter le débat. Si l’on s’en réfère à sa famille, il n’y aurait aucune discussion à produire. Néanmoins, Lucine reste plus discrète sur ce sujet, elle ne possède aucunement un esclave et se montre frileuse à l’idée d’en avoir. Partagée entre craintes de s’y attacher ce qui remettrait en doute toute la mission qu’on lui a attribuée et l’appréhension de ne pas savoir s’en occuper.


Histoire
(Ça devrait arriver dans pas trop longtemps normalement ;((( )

PSEUDO: Akre
ÂGE: Plus que tous mes doigts réunis pour sûr
COMMENT AVEZ-VOUS CONNU LE FORUM? Top-Site
QUELQUE CHOSE À NOUS DIRE? /dab/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points d'influence : 10
Lun 14 Jan - 10:43
Bienvenue Lucine!!!

Si jamais tu as des questions, n'hésite pas! Tu peux aussi passer sur le discord si tu veux, tu verras, on est sympa Very Happy Tu en as reçu le lien par MP à ton arrivée.

Préviens-moi lorsque tu auras terminé ta fiche!



 
“Qui ne s’est jamais laissé enchaîner


Ne saura jamais ce qu’est la liberté.”
 

▲ Je parle en #B4045F
Revenir en haut Aller en bas
Hedda A. Citlali
REINE DE REOSE // FONDA
avatar
Fiche : Ici
Esclave : Primerose / Mélen / Bastet
Points d'influence : 348
Lun 14 Jan - 18:16
Bienvenue, collègue aimant bien les plantes et les remèdes! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Fiche : Clic
Points d'influence : 26
Hier à 6:02
Lucine, jolie Lucine serenade Apothicaire et espionne ! Ça promet !
Tu possèdes une très jolies plume ma foi, c'est très doux et très agréable à lire wow2
J'ai bien hâte de voir son background !


Revenir en haut Aller en bas
Hélios
Le Lion d'or
avatar
Fiche : WWW
Maître : Sir Marcus Vivrègne
Points d'influence : 91
Hier à 12:26
Très belle plume ; j'ai hâte de pouvoir te lire à l'avenir ! Je n'ai aucune inquiétude quant à ta validation, alors plutôt que bonne chance : à bientôt !




▲ Je parle en #00bcbc

Revenir en haut Aller en bas
Bastet
La blasphématrice
avatar
Fiche : Perso - Liens
Maître : Hedda A. Citlali
Points d'influence : 182
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :