Reose Hybride

Reose, une île où les Hybrides sont les esclaves des Humains. [Forum +18 / Y / Y / H, Maître-Esclave, Guerre de Domination, Dystopie]
 

 :: La Base :: Registre Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

I M A G I N A T I O N ► DAIREEN [Délai indéterminé accordé jusqu'à la fin de la fiche]

avatar
Points : 10
Lun 23 Juil - 22:33

Daireen E. Moran

metamorphosis

âge : 41 ans
sexe : Femme
orientation sexuelle : Asexuelle
métier : Scientifique royale
Niveau de vie : Délicieusement riche
U N I Q U E
Tout chez elle est particulier. De sa chevelure flamboyante, à son regard si étonnant, fascinant mais aussi effrayant, en passant par ses habits toujours plus excentriques pour finir par ses manières osées.

Peut-on aussi parler de sa garde du corps ? De cette femme à la peau bleuté et au regard vide de tout sentiment, de toute empathie ? Beaucoup s'amuse à dire que Daireen serait sans cesse suivis d'une carcasse vide qu'elle forcerait à se mouvoir... Si seulement ces idiots savaient.

P A R F A I T E
Daireen est en bonne santé; elle fait en sorte de toujours l'être, pour être plus précise.

Mais on pourra toujours noté son incapacité à lâcher son travail, surtout la nuit, ce qui entraîne généralement de longues insomnies. Daireen semble néanmoins ne pas en souffrir, elle préfère travailler de nuit de toute manière.  


Ê T R E
ÉCRIRE ICI. Faire une description du physique de votre personnage. Aucun minimum de mots ou de lignes, mais on apprécierait une présentation qui a un beau contenu.

B Â T I R
F O R G E R     D A N S     L E     B O I S
B A T T U E     D A N S     L E S     F L A M M E S


Fière allure, discours maîtrisé, geste assuré.

Daireen était le genre de femme qu'on n'oubliait jamais. Un être atypique qui se faisait respecter par son assurance et son savoir faire, qui se faisait craindre par son ambition et son détachement. Elle était une femme forte d'esprit, dont l'ingéniosité était jalousé et envié, dont les répliques cinglantes, aussi aiguisé que pouvaient être ses ongles, lui permirent de se défendre dans un univers qui ne lui était, de base, inaccessible. Ses mimiques exaspérantes et son sourire faux étaient trompeurs et eurent raison de ses supérieurs, lui permettant d'avoir les faveurs de beaucoup de personnes, sans jamais avoir eu besoin d'être honnête.

La scientifique vivait de manipulation, de manigance, de mensonge et bien plus encore de méfaits. Elle jouait avec les sentiments de ses proches, ne laissant pas les siens apparaître, et s’élevait encore et encore dans les rangs. Daireen a su faire de sa maîtrise des mots un atout, de son talent un avantage. Elle avait réussis là où beaucoup avant elle, échouèrent; paysanne ne vivant qu'au sous de son unique père, elle a su gravir les échelons et étendre sa richesse, ses connaissances. Elle n'était pas non plus du genre à les partager, ses connaissances. A quoi bon, après tout ? Elle était si sûre de n'avoir besoin de personne, que seul son orgueil et son égocentrisme lui suffisait. Elle était avare de ce qu'on pouvait lui offrir, de ce que son cerveau, son esprit, l'univers avait à lui offrir. L'argent avait aussi une place bien importante dans son cœur. Après tout, Daireen n'avait jamais été vraiment riche, ou en tout cas pas au début. Elle n'avait jamais rien pour elle, mis à part ses connaissances, ses études et sa famille. Alors quand elle eut enfin la chance d'en profiter, de pouvoir recevoir sa première paie et voir un nombre improbable de zéro derrière le 1, la rousse su à ce moment-là à quel point l'argent avait manqué à sa vie. Elle avait eu, suite à tout cela, le besoin de dépenser, encore et encore, dans des affaires qui ne lui servirent jamais. Et cela sous le regard de ses collègues qui la jugèrent, comme n'importe qui l'auraient fait.

Daireen n'a jamais eu le moindre remord à écraser, piétiner tout obstacle qui oserait se dresser devant son chemin. Elle était ambitieuse, impitoyable et incroyablement ingénieuse, quand il s'agissait de faire choir un de ses adversaires. Elle a toujours été une femme sans pitié, n'ayant d'estime que pour elle-même ou pour son travail; après tout, si c'est elle qui l'a fait, comment pourrait-il être jugé comme mauvais ? La rousse avait une très haute estime d'elle-même et n'hésitera jamais à le rappeler, à chaque instant. Osez simplement critiquer ses projets, ses expériences et vous connaîtrez une Daireen froide, effrayante et antipathique comme jamais personne ne l'aura connu. Bien que ce dernier trait puisse t-être visible à de nombreuses reprises; les hybrides ? Qu'importe. Les familles démunis ? Qu'ils se débrouillent ! Les pauvres orphelins ? Qu'ils apprennent à vivre de leurs lacunes.

La scientifique a toujours été une femme ambitieuse, prête à tout pour concrétisé ses projets. Elle souhaite apporter à l'espèce humaine cette ultime évolution dont-elle n'a cesse de rêver. Améliorer l'espèce humaine et hybride en y apportant quelques modifications génétiques, pour qu'ils puissent ainsi prouver au monde entier ses capacités, son intellect et surtout, sa supériorité. Daireen a conscience dû mal qu'elle peut faire autour d'elle, des familles qu'elle détruit, de ces innocents qu'elle fait participé à ses expérimentations, en sachant pertinemment les dangers qu'ils encourent. Elle a toujours su que ses agissements entraînaient le malheur de pleins d'autres, que sa fortune induisait la pauvreté d'autres et que ses projets n'avait pour finalité que la destruction totale de l'esprit du cobaye... Mais dieu lui avait offert ce savoir, ces connaissances, ces capacités, ces idées, cette imagination... Qui serait-elle pour désormais refuser ces précieux présents ?

« Pour bâtir ses ambitions, elle n'aura aucun scrupule à détruire ces esprits lâches et faibles. »

D E T R U I R E
A ce que je me souvienne, j'ai toujours été considéré comme inhumaine. Que ce soit par mon physique, mon comportement, mes paroles ou mes ambitions. Beaucoup considérait comme quoi j'étais un "danger" à l'humanité, qu'avec mes expériences je la mettrais en péril. Peut-être avaient-ils raison. Après tout, qui suis-je, pour prétexter que mes manipulations ne sont pas sans risque ? Je ne fais pas partie de ces bons scientifiques qui œuvrent pour la survie de l'Homme, pour son salut. Mon travail, à moi, c'est d'assurer son évolution, qu'importe les conséquences de mes recherches. Traitez moi de monstres, si vous le souhaitez. Vous serez bien assez insignifiant pour que je puisse ignorer vos plaintes. Qu'importe le prix qu'il faudra à sacrifier, je mènerai à bout mes ambitions et mes rêves.



« Encore un pas, et je vous jure que je me plante ! »

Ennuyeuse.

Il était drôle de voir à quel point un être, qui pourtant reconnaissait avoir tout perdu, pouvait encore se battre pour ses principes. Je ne dénigrerais pas ce courage, car après tout, j'appréciais Eitri. Elle était de loin l'expérience qui se sera montré le plus concluante, et je dois avouer avoir été charmé par sa vaillance et sa combativité. Un être aussi parfait, si unique et pourtant au combien ennuyant à l'heure actuelle. Vouloir se donner la mort ? Pour se libérer de ses chaînes ? Oh non... Jamais ne pourrais laisser un sujet aussi prometteur me fuir ainsi.

« Et bien, qu'attends-tu, Eitri ? Fais le. »

Elle avait si peur. Ses yeux écarquillés, ses mains moites, ses genoux tremblants... Mais je devais reconnaître son courage a ne pas choir, face à la dure réalité de sa situation. Elle croyait, espérait encore avoir une chance de survivre, de fuir cet enfers que je lui avais promis... Quelle tristesse, quelle déception !

[U.C]

PSEUDO: Jo' ou Cléo' ♥️
ÂGE: Baguette
QUELQUE CHOSE À NOUS DIRE? ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reose Hybride :: La Base :: Registre-