AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Reose Hybride

Reose, une île où les Hybrides sont les esclaves des Humains. [Forum +18 / Y / Y / H, Maître-Esclave, Guerre de Domination, Dystopie]
 

 :: La Base :: Registre :: Hybrides validés Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le plus doux des poisons~ (Terminé ♥)

avatar
REBELLE ♂
Double-Compte : Dimitri Winchester
Race : Daimah
Points : 7
Mer 11 Juil - 0:39
HYBRIDE LIBRE
Gabriel


Âge: 19 ans
Sexe: Non binaire
Orientation sexuelle: Aucune idée OwO
Race: Daimah, il en possède les crocs, les glandes de poisons et, avant, les bois
Métier:Tisserrand et Tailleur
Enkidu, Fate/Strange Fake


Physique

As tu froid, petit ange? Tes bras tremblent… En même temps tu n’as guère plus que la peau sur les os, mon pauvre… Il faut que tu te forces à manger, même si tu as l’impression que ça ne va pas passer, d’accord? Regarde toi, déjà que tu es une petite crevette d’à peine un mètre soixante, je n’ose même pas imaginer combien tu dois peser… Quoi? Mais ce n’est pas assez ça, tu sais? Heureusement que tu ne parais pas si maigre, autrement je me demande comment on peut te laisser en paix.

Ton apparence est importante pour toi n’est ce pas? Je peux le voir à tes cheveux émeraude bien coiffés, à ta peau immaculée et douce, malgré les fantômes des traitements que l’on t’a infligé. Tu as beaucoup de cicatrices sur le corps, Gabriel, peut être même plus que dans ton coeur? Mais ce n’est pas grave, les marques physiques sont celles qui font le moins mal sur le long terme… Pourquoi en as tu autant d’ailleurs? Tu n’en sais rien. Tu vois mal quelqu’un jalouser ton apparence n’est ce pas? Tu n’es qu’un hybride après tout, certes, le fait de pouvoir paraître comme un jeune homme ou une jeune femme à un certain charme, de même que tes yeux malades… Oui malades, on t’as expliqué un jour, mais c’était peut être un peu trop technique pour toi. Hétéro… Quel était le terme déjà? Cette maladie qui donne des yeux de deux couleurs différentes… Qu’importe, tes yeux sont magnifiques! L’or et le rouge vont toujours bien ensemble, c’est sûr.

Nous n’avons toujours pas parlé de ce qui marque le plus les esprits n’est ce pas? Ce que l’on retient tout le temps de toi. Oui, Gabriel, ton si lumineux sourire! Il n’y a pas plus que ça à dire, mais il éclipse toujours tes autres traits, peut être parce que tu ne le perds presque jamais, malgré tout ce qui peut arriver? Malgré ces canines peut être un peu trop longues aussi… Et ces deux espaces vides, ces deux dents que l’on t’a arraché juste derrière les canines pour installer le collecteur d’Agiel. Oui Gabriel, malgré cela, non, peut être… à cause de cela, ton sourire est capable de communiquer le peu de bonheur que tu as pu avoir aux autres.


Caractère

Gabriel, tu es une personne adorable n’est ce pas? Ton sourire reste en tout circonstance parce que c’est la plus belle chose que tu puisses montrer aux autres. Peu importe que l’on te fouette ou bien que l’on te traite avec douceur, tout le monde mérite que quelqu’un leur sourit un jour. C’est ce qui te motive, n’est ce pas? De pouvoir aider les autres avec tes faibles moyens. Trop longtemps tu as été utilisé pour blesser les autres, à un point où devenir un jouet pour le plus offrant te semblait être une expiation juste, pour le mal que tu avais indirectement fait.

Mais là encore, ce n’était pas assez et on te l’a bien fait comprendre. On jouait avec toi, on te gardait contre son coeur un temps avant de te jeter à terre. Combien de fois? On t’a choyé, utilisé, jeté, récupéré, abandonné, mutilé… Combien de fois est ce que tu dois vivre cela pour te faire pardonner? Combien de fois encore dois-tu te baisser pour ramasser les morceaux de ton petit coeur? Les présenter à nouveau au prochain qui s’arrête devant toi, alors que ces éclats te coupent les mains? Sourit, Gabriel, peut être que le prochain sera le bon? Oui, tu en es sûr, ton prochain maître sera gentil et t’aimera. Peut être même qu’il te cognera moins que les autres?

Tu es si sage, Gabriel. Si sage et discret que l’on peut facilement passer à côté de toi sans te voir. Mais on va pourtant te voir n’est ce pas? Il faut que l’on te remarque, tu ne peux pas rester comme ça éternellement, si seul… C’est pour ça que tu as appris à chanter? L’une de tes anciennes maîtresses te disait souvent que tu avais une belle voix et qu’il fallait l’utiliser. Etait ce pour cela qu’elle tenait tant à te faire mal? Pourtant tu ne la trouve pas si belle, cette voix, tu n’arrives même pas à savoir si c’est une voix d’homme ou de femme.

Tu as peur, Gabriel, tu es effrayé par bien des choses même si tu ne le montres pas. Tu as peur que l’on t’utilise à nouveau, que la prochaine personne qui te tendra la main ne le fera que pour te pousser plus profondément encore dans ces abysses. Ce que tu as fait te hante… Non, tu n’as rien fait, hein? Ce n’est pas toi, on t’a forcé à produire ce poison, cet horrible poison que ton corps fait. Tu crains que l’on te demande d’en produire à nouveau, n’est ce pas? Non… Tu ne veux plus, tu ne supportes plus cette culpabilité. Qui sait combien de personne ont eu mal à cause de toi? Si tu le pouvais… Tu te mordrais jusqu’aux sangs, tu t’empoisonnerais tout seul pour que tout cela cesses.

Pourtant tu es toujours là, tu sais pourquoi?

Parce que tu es un lâche, mon petit Gabriel. Tu as peur de mourir, tu as besoin des autres, tu ne veux pas quitter cette vie malgré toutes les souffrances que tu as subit. Non… Il y a surement de l’espoir pour toi, tu ne penses pas? Là, au détour d’une ruelle, tu trouveras enfin quelqu’un qui le fera. Quelqu’un qui te rendras sincèrement ton sourire.

Tu en as besoin et tu le sais.

Tu en as besoin pour étouffer cette petite voix. Oh, elle est là depuis longtemps, depuis toujours même, mais elle ne parlait pas si clairement avant. Quelles choses horribles peut elle bien te dire lorsque l’on te gifle, que  l’on brise ton coeur ou bien qu’on se moque de toi? Des absurdités bien trop horribles pour toi n’est ce pas? Horribles… Tu peux la laisser parler un peu?

Horrible…

Pourquoi te retiens tu? Ils ne te veulent que du mal, ils jouent avec toi, avec nous! Tu crois que je vais les laisser faire? Te laisser faire sans rien dire? Non, Gabriel… Je me suis retenu trop longtemps. Si tu n’y arrives pas alors je vais m’en occuper, et tu sais comment cela va se terminer. Oh, non bien sûr, tu ne sais pas, tu ne sais rien, Gabriel. Mais ne t’inquiète pas, je suis là pour veiller sur toi, sur nous! On nous a ainsi fait, Gabriel, n’oublie pas notre nature… Laisse moi faire, endors toi quelques temps. Lorsque tu rouvriras les yeux, notre méchant maître ne sera plus là et tu n’auras plus à subir ses coups. Je te le promets…

Horrible…

Non, reprends toi Gabriel, tu n’as rien à craindre. Si tu.. Si tu continues à… à sourire… Tu pourras sûrement…

Non! Ne sourit pas comme ça, pas de toutes tes dents. Où est ton maître? Oh Gabriel…

Tu es une personne horrible...


Signes distinctifs

Gabriel, tu es unique! Il y a tant de choses qui te distinguent des autres, par où commencer… Oh, simple? D’accord, je vais faire simple. Tes yeux d’abord, ils sont magnifiques non? Un oeil doré et un oeil couleur rubis, c’est peut être dérangeant au premier abord mais cela te va bien, que tu sois habillé en homme ou en femme d’ailleurs. Tes cicatrices n’ont pas à être mentionnées hein? Mais bon, ce qui est désagréable à mentionner c’est bien ce tatouage qui qui prouve que tu es un hybride. Si tu as pu enlever l’appareil, tes deux dents manquantes te rappellent toujours ce à quoi tu as longtemps servi…


État de santé général

Tu vas bien n’est ce pas? Tu es tout égratigné de partout, sauf au visage, mais ça va! Tu peux te reposer maintenant, tu es en lieux sûrs. Souffle un bon coup, reprends des forces, toutes ces aventures t’ont fait perdre bien trop de poids...


Histoire

De quoi te souviens tu, petit Gabriel? Oh, oui, tu te souviens d’une douce chaleur dans ta main. Le sol était froid sous tes pieds nus, mais ce n’était pas grave, la douceur de la main qui était dans la tienne te suffisait bien largement. Il n’y avait pas de bruit, à part celui de vos pieds touchant le sol, juste elle et toi, ensembles, pour toujours? Oui! Pour toujours. Enfin, c’est ce qu’elle te disait, cette belle grande soeur qui était la tienne. Elle avait un si beau sourire et s’occupait bien de toi. Toi qui étais encore si petit à l’époque… Tu te souviens? Tes bois étaient à peine visibles sous tes cheveux et tu rêvais déjà d’en avoir des aussi jolis que ceux de ta soeur.

Quoi? Bien sûr, il y avait d’autres personnes aussi, mais ils n’avaient pas de bois et étaient bien moins gentils que ta seule famille. Tout au plus te supportaient ils et te traitaient de manière neutre. Tu n’étais pas leur préoccupation, juste le petit frère d’une personne exceptionnelle. Mais ce n'était pas grave, c’était bien comme ça.

Et puis un jour un homme est venu. Il te faisais peur et tu te cachais derrière ta soeur quand il venait. Ses yeux… Ils étaient beaux et froids, trop froids. Mais il ne venait pas pour toi non, il posait quelques questions à ta soeur puis ils allaient tous les deux dans un autre bâtiment. Tu aurais tant voulu rester avec elle, la protéger de cet homme effrayant, mais on te l’interdisait et, si tu avais bien compris quelque chose, c’était que tu ne pouvais pas désobéir aux humains, n’est ce pas? Mon pauvre Gabriel, si tu savais…

Un jour, l’homme est revenu. Il a parlé avec ta soeur comme à son habitude, mais ensuite il s’est tourné vers toi et il t’a détaillé du regard. Tu t’en souviens? Tu étais resté immobile, comme une statue, incapable de faire le moindre mouvement tant que son attention était sûr toi, osant à peine respirer. Ne bouge pas, il est dangereux, laisse le t’examiner, bien, tu fais ça très bien Gabriel. Patience… L’homme se désintéressa bien vite de toi, il vint reparler à ta soeur et celle ci vint te dire quelques mots. Que disait elle déjà… Oh, elle te disait au revoir, je me trompe? Oui… Vous avez pleuré ce jour là, elle disait qu’elle était désolée, qu’elle était obligé de te laisser là pour l’instant, mais que vous seriez à nouveau réunis, un jour ou l’autre. Il fallait que tu sois fort, mais tu ne l’es pas, on le sait tous les deux.

Tu es donc resté seul un moment, puis quelqu’un est venu et t’a tiré dans ses bras. C’était une femme très gentille, elle te câlinait, tout le temps et te donnait de bonnes choses à manger. Tu étais encore une adorable créature, pure et innocente. Un jour, elle te demanda quelque chose d’étrange, tu avais déjà dormi plusieurs fois avec elle mais elle voulait de toi que tu fasses certaines choses. Si tu avais connu bien plus de choses du monde, tu aurais compris que ce qu’elle te demandait n’était pas bien, contraire à la loi, mais c’était la fille d’un homme très important dans l’armée des humains et tu avais été éduqué pour obéir.

Un jour, elle donné une baffe. C’était ta faute après tout, tu avais abîmé une de ses robes. Oui, elle t'avait demandé de la porter, car tu es si belle en fille, peut être même plus jolie que joli? Ça n’importait pas vraiment pour toi, après tout, tu es toi et seulement toi, non? Mais ce n’est pas le sujet ici. Tu as eu mal, mais tu t’es excusé et, puisque cela s’est arrangé, tu lui as sourit et tout est rentré dans l’ordre… Ou peut être le pensais tu? Bien vite, elle s’est mise à te frapper pour tout et rien, dès que cela n’allait pas. C’est lorsque qu’elle t’a frappé avec le tisonnier encore brûlant que quelque chose s’est réveillé en toi. C’est aussi à ce moment que tu as compris ce qui faisait de toi un hybride si spécial. Tu te souviens de son cri lorsque tu la mordus? Ah ah! C’était très bien Gabriel. Tu ne pouvais pas continuer à te laisser faire n’est ce pas? Surtout par cette humaine pourrie gâtée. Elle avait quoi… Seize ans à peine? Elle méritait.

Malheureusement, les autres humains ne l’entendaient pas de cette oreille. Ils t’attrapèrent et te mirent dans une cage. Ensuite le père de ta maîtresse a exigé que l’on t’abatte, mais heureusement tu étais un spécimen à part et quelqu’un s’interposa. C’était un homme étrange, pas très beau en plus! Mais après que l’on t’ai assez frappé, il est devenu ton nouveau maître. Lui aussi, il voulait que tu t’habilles en fille alors tu ne faisais avec le sourire, puisqu’il semblait bien te traiter. Un jour pourtant, il t’a à nouveau emmené au laboratoire. On t’a installé sur un siège, attaché, forcé à ouvrir la bouche. Tes propres cris te vrillaient les oreilles alors qu’on t’arrachait la première prémolaire derrière chaque canine, puis on t’a installé un appareil étrange, une sorte de réceptacle où se rassemblait une quantité infime d’un liquide couleur cyan. Oui, maintenant tu sais ce que c’est, l’Agiel. Tu y es immunisé, pas de soucis là dessus, mais tu as déjà vu bien des personnes se tordre de douleur à cause de ça, ce liquide qui sort de tes canines.

Ca va aller Gabriel, même si cela fait mal en permanence d’avoir cet appareil, au moins tu sers à quelqu’un, non? Oui, mais ça fait si mal, et tu n’as pas envie de blesser d’autres personnes, même si ce n’est pas toi qui utilise le poison que tu produits. Oh… Mon pauvre Gabriel, tout ça recommence, ton maître il… Ne pleure pas, Gabriel, si tu obéis, peut être qu’il sera plus gentil? Non, ça continue, ta joue te fait si mal à présent… Non, il faut que tu t’enfuies, que tu te défendes? Peut être, il ne faut pas rester auprès de ce maître, il te demande des choses bien trop étranges… Peut être que si tu le mordais…

On t’a retiré à sa garde, tu es sauf. Ouf! Tu ne sais pas pourquoi, mais il n’est plus dans l’armée maintenant et une personne a bien voulu te récupérer. Tu n’es pas resté longtemps avec lui, il ne te voulais pas vraiment et tu avais appris qu’il ne t’avais pas adopté de sa propre volonté mais qu’il en avait reçu l’ordre. Pareil pour le suivant, et ainsi de suite jusqu’à cette femme...  Oh, Gabriel, tu ne veux pas penser à cette horrible femme. Elle n’avait même pas pris la peine d’être gentille avec toi, tu étais un objet, un objet avec une muselière! Mon dieu, Gabriel, qu’est ce qu’elle t’a fait?! Tes bois… c’est elle qui te les as brisé? Oh, Gabriel… Tu ne veux plus penser à cette nuit de douleurs où elle s’était évertuée à limer ce qu’il te restait de tes bois, insensible à tes cris. C’était pourtant ta maîtresse et elle avait attendu de toi que tu lui souris une fois tout ça terminé. Et tu l’as fait.

Un jour, tu t’es réveillé dans une ville que tu ne connaissais pas. Oh, il y avait un hybride, puis deux, trois… Attends, tu ne voyais que des hybrides… Est ce que, par hasard, tu étais à Hybii? Pourtant lorsque tu as fermé les yeux pour la dernière fois… Attends, quand est ce que tu as fermé les yeux au juste? Oui… ta maîtresse venait de te battre parce que tu lui avais demandé de ne plus servir à produire d’Agiel. Mais… Pourquoi tes vêtements sont ils tachés de sang? Oui, c’est bien du sang! Vite, trouver de l’aide! Oh, c’est bon, tu n’as mal nul part, pas de blessure ouverte alors qui… Ta grande soeur! Elle est encore là bas, aux mains de cet homme effrayant! Désolé, Gabriel, elle n’a pas pu venir avec nous, mais, ne t’inquiète pas.

Moi, Gabrielle, je serais toujours là pour toi.

Toujours, je te le promets


Pseudo: Dimitri ♥️
Âge: Bientôt 27 ans
Quelque chose à nous dire? Keur sur vos fesses <3
Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée; car chacun pense en être si bien pourvu que ceux même qui sont les plus difficiles à Contenter en toute autre chose n'ont point coutume d'en désirer plus qu'ils en ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que tous se trompent: mais plutôt cela témoigne que la puissance de bien juger et distinguer le vrai d'avec le faux, qui est proprement ce qu'on nomme le bon sens ou la raison, est naturellement égale en tous les hommes; et ainsi que la diversité de nos opinions ne vient pas de ce que les uns sont plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses voies, et ne considérons pas les mêmes choses. Car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien. Les plus grandes âmes sont capables des plus grands vices aussi bien que des plus grandes vertus; et ceux qui ne marchent que fort lentement peuvent avancer beaucoup davantage, s'ils suivent toujours le droit chemin, que ne font ceux qui courent et qui s'en éloignent.
(On m'a demandé de mettre ce que je voulais, j'ai mis un passage du discours de la méthode ♥️)

Code by Frosty Blue de never Utopia


Revenir en haut Aller en bas
avatar
REBELLE♀
Double-Compte : Seraphina S. Delight
Fiche : Hemera, reine des cieux
Maître : Plus jamais...
Esclave : //
Race : Lion/aigle (Griffon)
Métier : Matriarche de l'escadron céleste
Points : 95
Mer 11 Juil - 5:44
"Doux"... Je ne suis pas sûr que doux soit le terme le plus approprié pour son poison :3

Re bienvenue en tout cas, bonne chance pour ta seconde fiche o/

_________________

Who is in control ?
“And I sat alone in bed till the morning, And crying "they're coming for me", And I tried to hold these secrets inside me, My mind's like a deadly disease. I'm bigger than my body, I'm colder than this home, I'm meaner than my demons, I'm bigger than these bones."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
REBELLE ♂
Double-Compte : Dimitri Winchester
Race : Daimah
Points : 7
Sam 14 Juil - 19:24
Oui, je suis tout doux ♥️

Merci à toi mémé ♥️ Je profite pour dire que ma fiche est terminée! J'ai essayé de faire au plus simple :3
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Double-Compte : Hedda Citlali - Ellys - Falkho Alastar
Points : 258
Sam 14 Juil - 23:09
Un Daimah *_* J'aime beaucoup ton p'tit Gaby! J'avais vraiment hâte de voir ce DC ^^

Bienvenue!


Tu es validé! Tu peux dès à présent commencer à faire du rp partout sur le forum. En cas de question ou de problème, tu peux contacter n'importe quel membre du staff.

Tu peux recenser ton avatar ici
En cas de doucle-compte, n'oublie pas de le recenser ici
Tu peux faire une demande d'habitation pour Stell, Kiana ou Hybii.
Le formulaire de demande de Maître(sse)/Esclave/Rp c'est ici

N'oublie pas de remplir ton profi et de remplir le champ de Double-Compte si besoin.

Et si tu en as envie, tu peux aller lire ceci c'est de la documentation facultative sur l'univers de Reose. Ça a été mis en place pour facilité le rp, mais rien ne t'oblige à tout lire non plus.

Awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sauter vers :
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Reose Hybride :: La Base :: Registre :: Hybrides validés-