▲ AVERTISSEMENT ▲

Forum +18, H / Y / Y autorisé,
Maître-Esclave, Dystopie,
Guerre de Domination
Médiéval-Post-Apo.

Vous pouvez scroller la barre latérale en utilisant les flèches directionnelles ou la molette de la souris.

Top sites

Partenaires

Les statistiques

Nous recherchons des Maîtres pour nos esclaves ou des Rebelles!
6 humains ♂6 humaines ♀
4 esclaves ♂11 esclaves ♀
1 libres ♂8 libres ♀

Les Rumeurs

Un nouveau roi?

Le Roi aurait disparu! Est-il mort? Les Rebelles ont-ils mis la main dessus? La Reine Hedda chercherait un nouveau prétendant...
Lire plus

Event en cours

Le grand événement de la mer des lumières approche! Tout le monde se prépare pour y participer à sa façon.
Lire plus

à adopter !

Petites annonces

01/09/2018 — RECENSEMENT Vous avez jusqu'au 30 stembre pour vous recenser! Plus d'infos par par ici.
jj/mm/aaaa — ANNONCE
©️linus pour Epicode
En bref



 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'arrivée du jeune cerf [Finie]

 :: La Base :: Registre :: Hybrides validés
Sam 7 Juil - 22:09
HYBRIDE ESCLAVE
Sika


Âge: 23 ans
Sexe:
Orientation sexuelle: Bisexuel
Race: Cerf
Dessin original trouvé sur Zerochan


Physique

Sika a une silhouette assez androgyne. De carrure fine et élancée, il n’a pas été dressé pour partir au combat après tout. S’il n’est pas flasque, il n’a pas pour autant la carrure d’un bodybuilder. Ses hanches son fines, et du haut de son mètre soixante-quinze, il est peine trop grand pour une fille, à peine trop petit pour un garçon. De plus sa manière même de se déplacer inspire la douceur et le calme. Probablement tient-il cette grâce de son hybridation. Après tout, le cerf est connu pour être le roi de la forêt, et chacun de ses gestes semble contrôlé, maîtrisé. Ses doigts son fins et délicats, bien que de la corne soit apparue ces dernières années, du fait des travaux manuels qu’il a dû effectuer durant son dressage. Et parce qu’il a été prévu comme travailleur ménager, il n’est que rarement sortit pour profiter du soleil. Ainsi sa peau est restée blanche comme neige, offrant un contraste parfait avec sa chevelure de feu.

Rouge comme le sang, il en a probablement hérité de son père. Sa crinière semble presque irréelle et rappelle la couleur de la forêt en automne. C’est pour lui un doux souvenir de la forêt qui le rend aussi amère que nostalgique. Ses cheveux lui rappelant son ancienne demeure, il ne pouvait se résoudre à se les laisser couper et parvint toutes ces années à les garder intactes. Aujourd’hui, ils ont atteint une longueur telle qu’ils lui tombent au creux des reins s’il ne s’en fait pas un catogan à l’arrière de la tête.

Mais ses cheveux ne sont probablement pas le seul héritage de son père. Comme lui, il possède un air malicieux absolument irrésistible. Lorsqu’un sourire orne ses lèvres, deux fossettes se creusent de part et d’autre de son visage, et ses yeux d’un noir profond sont mis en valeur par un léger grain de beauté présent dans le coin de son œil gauche. Malgré la pâleur de sa peau, Sika semble garder une étincelle de vie grâce aux tâches de rousseurs présente sur ses joues, héritées elles de sa mère.

Jusque-là, il n’aurait vraiment pas été surprenant que l’on confonde le jeune garçon avec une femme à l’occasion, de son physique à sa manière d’agir. Cependant, un détail indubitablement masculin ne pouvant passer inaperçu est son attribut hybride. Il s’agit de quelque chose qu’il ne peut cacher, mais c’est aussi son plus cher héritage de sa mère. Car il est fier d’être ce qu’il est. Deux bois sont présents sur le sommet de son crâne. S’ils étaient à l’époque de sa capture que deux pics à peine visibles, ils trônent à présent fièrement à leur place, comme un signe de provocation envers les hommes, rappelant sa condition de roi de la forêt.

Et comme pour contrebalancer cette fierté, les deux lignes noires symbole de servitude marquent sa peau. Et qu’importe qu’il tente de ne pas y prêter attention. Elles sont là et ne peuvent être ignorées si facilement.


Caractère


Autrefois Sika était un être plein de joie de vivre et de naïveté. Ses parents l’avaient élevé de telle manière qu’il ouvre son cœur aux personnes autours de lui. Et même si cela pouvait s’avérer compliqué, il essayait autant que possible de dépasser ses aprioris et voulait faire confiance à tout le monde. Cependant sa capture l’a complètement changé. Après tout, qui ne serait pas changé par quelque chose comme cela. Son monde s’est effondré. Détruit, il à mis longtemps avant de se reconstruire. Pourtant, cette nouvelle personnalité qu’il s’est forgée reste bancale, changeante selon les jours.

De manière générale, il s’est fortement replié sur lui-même. Il ne tient plus à initier le contact avec les autres, que ce soit humains ou hybrides. Il a perdu toute confiance en l’autre. Pourtant la solitude le ronge. Il n’est et ne sera jamais fait pour vivre seul. Il a besoin d’une meute, une base sur laquelle se reposer. Mais accorder sa confiance à tord lui semble plus douloureux que vivre seul. Alors il s’éloigne, volontairement. Pourtant sa véritable nature est prête à refaire surface à n’importe quel moment. S’il se trouvait face à quelqu’un d’attentionné, ou du moins qui semblait l’être, sans doute s’ouvrirait-il malgré lui. Faire confiance est quelque chose d’inné chez lui, et il ne peut se contrôler indéfiniment. Cela fait de lui un être facilement manipulable. Sans doute que s’il rencontrait un humain qui se préoccuperait de lui, il s’y attacherait fortement sans même s’en rendre compte, développant une sorte d’admiration morbide. Et ce même s’il n’était pas correctement traité à longueur de temps.  

Après tout il est un être en constante contradiction avec lui-même. Une partie de lui lui dicte de ne pas faire de faux pas, de se tenir à carreau, car il a terriblement peur des représailles. Pourtant il n’accepte pas sa condition d’esclave et ne se souvient que trop bien de sa vie d’antan passée à explorer la ville et les bois alentours. C’est pourquoi il s’autorise des petits actes de rebellions, que ce soit en faisant brûler le repas, ou en cassant le bibelot préféré de son maître.

Si son maître lui demandait s’il voulait être libre, évidemment que Sika répondrait oui. Pourtant … Une part au fond de lui est craintive. Il n’a pas toujours vécu en tant qu’esclave, mais cela fait tellement longtemps à présent qu’il n’est pas certain de savoir se débrouiller. Une part de lui redoute de partir seul, et c’est ce qui l’empêche de se rebeller plus ardemment. Sans doute que ses années de dressage ont fait leur boulot, car la liberté l’effraie. Mais évidemment, jamais il ne l’avouerait, même pas à lui-même. Alors il reste dans son double jeu de mi-servitude, mi-rébellion.


Signes distinctifs

Deux bois ornent la tête du jeune homme aux cheveux rouges, et un grain  de beauté souligne son regard dans le coin de son œil gauche. Ses joues sont parsemées de tâche de rousseur et lui donne l’air un peu plus vivant. A part cela, il possède ces fameuses bandes noires sur le poignée, synonyme de sa condition d’esclave.


État de santé général

Le petit bonhomme va très bien , rien de spécial à dire là-dessus.


Histoire

Aujourd’hui faisait partit de ces jours heureux que rien ni personne ne pourrait venir gâcher. La pluie frappait avec fracas les feuilles des arbres. Mais le bruit qui en résultait n’était rien comparé au cris de douleur émanant de cette petite salle immaculée. Un enfant hurlait à la mort, ses poumons le brûlant avec force, comme s’ils s’emplissaient d’air pour la première fois.

« Félicitations, c’est un garçon ! »

Les deux parents se regardèrent avec un sourire fatigué, mais indiscutablement heureux. La femme allongée dans le lit avait ses deux petites oreilles pointues plaquée sur sa tête sous le coup de la fatigue. Elle avait des yeux de biche d’un noir profond qui pétillaient de milles étoiles. Son mari lui tenait la main. Deux oreilles rousses frétillaient de joie et sa queue battaient furieusement l’air. Un air malicieux semblait ne jamais le quittait et lui donnait un air plus rusé encore que celui d’un renard. Le couple attrapa le nouveau-né et, ensemble, le bercèrent jusqu’à ce que les trois s’endorment ensemble. La nouvelle traversa Hybii afin d’atteindre tous leurs proches : un petit faon venait de rejoindre la meute.




Le petit faon grandit bien vite, et deux petits bois vinrent rapidement pointer le bout de leur nez au sommet du crâne du jeune Sika. Assis par terre, il écoutait son père lui raconter une énième fois la même histoire. Alors qu’il était très faible perdu en forêt, sans rien avoir à boire ni manger depuis quelques jours, un humain lui avait tendu la main. Il lui avait donné de l’eau, des vivres, et l’avait aidé à retrouver son chemin. Ils avaient fait un bout de route ensemble jusqu’à ce que le renard retrouve le chemin de la ville. Mais alors qu’ils se dirent adieu par une dernière étreinte, un groupe d’hybride apparu. La meute de loups montra les dents, grogna après l’humain, avant de s’en prendre à eux. Le roux ne put rien faire pour lui malheureusement, de condition encore trop faible.

« Malheureusement, rien n’est ni noir ni blanc dans le monde Sika. Il faut trouver un équilibre. Tous les humains ne sont pas mauvais, et tous les hybrides ne sont pas bons. Il faut que tu arrives à faire la part des choses, tu comprends ? »

Sika acquiesça face à son père. Le bambin de sept ans ne ferait jamais la même erreurs que ces loup ! Il donnerait leur chance aux humains, parce qu’au fond ils ne sont pas mauvais. Il n’ont simplement pas tout compris.




Sur un sentier boueux, un homme courrait à en perdre haleine. Son corps était tuméfié de parts en parts, et malgré cela il refusait de s’enfuir. Il s’était fait avoir comme un bleu. Il cherchait cet hybride qui s’était enfui pour le ramener à son propriétaire, mais il s’était fait avoir en embuscade. Visiblement l’esclave avait trouvé des compagnons, et plutôt revanchards. Sincèrement, il avait cru y passer, mais un inattention de leur part lui avait permis de s’enfuir. A bout de souffle, il s’enfonça dans la forêt et, une fois qu’il fut sûr de ne plus être poursuivi, se laissa glisser contre un arbre. Merde, il était vraiment mal en point. Heureusement il n’était pas loin de la ville et pourrait rentrer rapidement, il fallait juste qu’il se repose un peu. Il laissa tomber sa tête contre le tronc de l’arbre et s’autorisa à fermer les yeux quelques secondes.




Sika suivait scrupuleusement les dalles pavant le chemin séparant la ville à la rivière, un sac à dos jaune sur le dos. Il avait demandé s’il pouvait sortir se balader. Il avait reçu l’autorisation jusqu’à sept heures du soir – du haut de ses quinze ans, il était assez grand à présent – à condition qu’il ne s’éloigne pas trop, et qu’il n’aille pas dans la forêt. Et Sika n’était vraiment pas du genre à désobéir aux règles. Pourtant, son attention fut retenue par renard passant à un mètre de lui. Il était magnifique ! Mais il allait vers la forêt … Le jeune faon hésita longuement, mais après tout, il y était déjà souvent allé dans la forêt, et tant qu’il n’allait pas très loin, il ne pourrait pas se perdre. Alors il s’enfonça à travers les arbres à la poursuite du renard lui rappelant tant son père. Mais à ne pas regarder ses pieds, ce qui devait arriver arriva et il trébucha, s’étalant de tout son long sur le sol boueux. Il grommela et s’essuya le visage. L’aventure, ce n’était vraiment pas fait pour lui.

Un grognement se fit entendre. Ses poils se hérissèrent et il tourna rapidement la tête dans la direction du bruit. Un homme semblait se réveiller. Il était sale, couvert de boue et de sang. Dans un premier temps écœuré et effrayé par ce qu’il voyait, il se reprit. C’était comme dans l’histoire de son père, alors il devait se montrer digne. Il s’approcha timidement, et sortit une flasque d’eau de son sac, la proposant gentiment à l’étranger. Ses parents ne lui en voudraient pas s’il s’éloigner du chemin pavé pour une bonne cause, n’est-ce pas ?

« Vous avez soif monsieur ? Je peux vous raccompagner si vous voulez. »




Le jeune garçon aux cheveux rouges ne pouvait retenir les larmes de couler sur son visage. Il était enfermé dans cette pièce noire. Il ne savait pas où il était, mais ce dont il était sûr, c’est qu’il s’était vraiment éloigné de la maison. Ses parents n’allaient pas être contents … Recroquevillé sur lui-même, il pria pour que ses parents lui fassent la moral quand ils se reverraient. Parce qu’il fallait qu’ils se revoient.




Les années passèrent pour le jeune Sika. Depuis ce fameux jour où il avait décidé d’aider cet humain, il avait compris que les histoires n’étaient que des histoires. Il n’avait pas rencontré un seul humain attentionné. Mon dieu qu’il les détestait … Il avait essayé de se rebeller contre ce qu’il se passait, mais les punitions étaient sévères. La joie de vivre qui l’avait habité par le passé l’avait complètement déserté, laissant place à un être blasé. Il n’avait jamais eu l’âme d’un héros, et même s’il était loin d’accepter sa condition, il ne pouvait se résoudre à tenter quoi que ce soit pour s’échapper. Il ne savait même pas par quoi commencer. Tout ce qu’il put faire c’était de saboter tout ce qu’il faisait.

Aujourd’hui par exemple, il avait fait tomber la salière dans la soupe du midi. Mais la gifle ne tarda pas à arriver, l’envoyant au sol, sonné. « Bon a rien ! ». Evidemment, il ne faisait pas cela à chaque fois, parce qu’il ne voulait pas savoir ce qu’il arrivait aux hybrides considérés inutiles. Mais de temps en temps … ça ne faisait pas de mal. Un léger sourire étira ses lèvres.

« Parce que ça te fait rire en plus ? »

La suite, vous la connaissez j’imagine. Un hybride qui ne suit pas les ordres s’en sort rarement indemne. Mais Sika était persuadé que s’il ne faisait pas cela, il finirait par devenir fou. Alors il ne comptait pas s’arrêter de sitôt, même si son attitude pouvait semblait dérisoire pour certains.


Pseudo: Kalia (Moustique ? '-' )
Âge: 22 ans
Quelque chose à nous dire? Je me remets doucement au Rep, alors je vous prie de m’accueillir avec indulgence ~ Merci ♥️
Ce fofow m’a l’air des plus intéressant, j’espère y trouver ma place parmi vous ! :3

Code by Frosty Blue de never Utopia




Revenir en haut Aller en bas
Sika
ESCLAVE ♂
avatar
Fiche : Ici
Maître : Falkho !
Points d'influence : 95
Sam 7 Juil - 22:16
J'adore ta signature et ton avatar loove
Bonne continuation pour ta fiche, si jamais tu as des questions, n'hésites surtout pas! Wink

Préviens-moi quand tu auras terminé ta fiche Smile



 
J'arriverai à faire changer les choses!
 

▲ Je parle en #B4045F
Revenir en haut Aller en bas
Hedda A. Citlali
REINE DE REOSE // FONDA
avatar
Fiche : Ici
Esclave : Aucun.
Points d'influence : 154
Sam 7 Juil - 22:30
Moow merci ! ~

Ca marche, je fais au plus vite !

EDIT : Présentation finie ♥️


Revenir en haut Aller en bas
Sika
ESCLAVE ♂
avatar
Fiche : Ici
Maître : Falkho !
Points d'influence : 95
Sam 7 Juil - 23:45
Ton personnage est vraiment bien ficelé. J'ai adoré lire ta fiche! Et cette histoire TT_TT Si triste! Pauvre petit Sika :'(

Bienvenue!


Tu es validé! Tu peux dès à présent commencer à faire du rp partout sur le forum. En cas de question ou de problème, tu peux contacter n'importe quel membre du staff.

Tu peux recenser ton avatar ici
En cas de doucle-compte, n'oublie pas de le recenser ici
Tu peux faire une demande d'habitation pour Stell, Kiana ou Hybii.
Le formulaire de demande de Maître(sse)/Esclave/Rp c'est ici

N'oublie pas de remplir ton profi et de remplir le champ de Double-Compte si besoin.

Et si tu en as envie, tu peux aller lire ceci c'est de la documentation facultative sur l'univers de Reose. Ça a été mis en place pour facilité le rp, mais rien ne t'oblige à tout lire non plus.

Awful pour Epicode
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Points d'influence : 324
Sam 7 Juil - 23:46
Oooow merci beaucoup !
Peut être qu'il ira mieux avec son futur maître ... ou peut être que ce sera pire ~
Je vais faire tout le nécessaire pour la gestion du perso :3


Revenir en haut Aller en bas
Sika
ESCLAVE ♂
avatar
Fiche : Ici
Maître : Falkho !
Points d'influence : 95
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1

Sauter vers :